Maison Dumuscat

Le chien de mon voisin aboie sans cesse : comment réagir ?

L’aboiement est une façon de s’exprimer chez le chien. Il s’avère donc normal qu’un chien aboie de temps en temps lorsqu’il se sent en danger, lorsqu’il veut attirer l’attention de son maître ou lorsqu’il veut jouer. En revanche, un chien qui aboie continuellement tout au long de la journée n’est pas normal et il est légitime pour les voisins qui sont dérangés par ce bruit incessant de réagir. Que faire lorsque le chien de son voisin aboie tout le temps ? Explications.

Pourquoi un chien aboie-t-il tout le temps ?

L’aboiement est chez le chien la meilleure manière de communiquer avec son entourage. Le chien aboie donc lorsqu’il se sent en danger, lorsqu’il a un besoin à exprimer et lorsqu’il veut attirer l’attention. Mais si l’aboiement est un comportement naturel, il peut devenir ennuyeux lorsqu’il se répète ou se prolonge. Un chien qui aboie sans arrêt risque de créer une nuisance sonore pouvant déranger les voisins. L’aboiement intempestif n’est pas du tout normal, ce qui doit alerter ses propriétaires. Souvent, ce phénomène se rencontre chez les animaux craintifs ou qui n’ont pas reçu la socialisation nécessaire durant ses premières années. Les chiens ayant des troubles du comportement peuvent par exemple se mettre à aboyer sans cesse lorsqu’ils se sentent seuls, l’absence de leur maître constituant un élément déclencheur. Ce type de comportement peut aussi être encouragé par une insuffisance d’exercice ou par une angoisse due à un changement d’environnement. Quelle qu’en soit la raison, les aboiements incessants du chien constituent un trouble anormal du voisinage.

Aboiement intempestif du chien : un trouble anormal du voisinage

Lorsqu’on vit en société, on peut faire face à différentes sortes de nuisances de la part de nos voisins, que ce soit une nuisance sonore, visuelle ou olfactive. Certaines de ces nuisances sont tolérées du moment qu’elles sont considérées comme normales. Néanmoins, lorsqu’elles s’intensifient au point de nuire à la tranquillité des habitants, il devient légitime de réagir, d’où l’intérêt de vérifier ce que dit la loi sur les aboiements du chien. En vertu de l’article R 1336-5 du Code de la Santé Publique, une nuisance constitue un trouble anormal du voisinage lorsque celle-ci dépasse ce qu’il est convenu de supporter entre les voisins, lorsqu’elle s’inscrit dans la durée, lorsqu’elle se répète ou lorsqu’elle a atteint une certaine intensité. Les propriétaires devront donc trouver une solution pour faire cesser le bruit. Pour cela, il existe plusieurs solutions comme l’éducation canine, bien que la mise en place de cette solution puisse prendre du temps. Le propriétaire peut aussi opter pour le collier anti-aboiement, la muselière ou le pistolet à eau. Il est à noter que la dévocalisation du chien est interdite en France depuis 2014. Cette pratique consistant en l’ablation des cordes vocales du chien est considérée comme de la cruauté envers les animaux.

Comment faire cesser les aboiements du chien de son voisin ?

Pour faire cesser les aboiements du chien de ses voisins, il faut procéder avec diplomatie. Dans un premier temps, il n’est pas conseillé d’envoyer directement les policiers chez le voisin et encore moins d’envisager de nourrir l’animal avec des somnifères pour l’endormir. Rendez visite au voisin et informez-lui des nuisances causées par son animal en lui demandant calmement de réagir. Si rien ne se passe, il faudra lui envoyer une lettre de mise en demeure en courrier recommandé avec avis de réception lui demandant de faire taire son animal. Si cette démarche reste infructueuse, il convient de prévenir la mairie ou la police afin de faire constater le trouble anormal du voisinage. Il est même possible de porter l’affaire devant la justice lorsque les nuisances sont à l’origine d’un préjudice. Le juge pourra alors prononcer une amende à l’encontre du propriétaire du chien, lui ordonner des travaux d’insonorisation ou lui confisquer son animal.

Rate this post